approche-mackenzie-physiotherapie.jpg

Approche 
McKenzie

Vector Smart Object.png

Une approche qui traite

LES PROBLÈMES MUSCULOQUELETTIQUES

 

La méthode McKenzie fut inventée par M. Robin McKenzie en 1959 lorsqu’il fut surpris qu’un patient ne ressente plus de douleur irradiant dans une jambe après s’être couché sur le ventre avec une hyper extension lombaire.

L’approche McKenzie est une méthode  utilisée  en physiothérapie  tant au niveau de l’évaluation que lors des traitements concernant un blocage mécanique de la colonne vertébrale.

Cette approche est reconnue efficace pour les problèmes discaux (bombements, protrusions et hernies discales) surtout au niveau lombaire.

L’approche McKenzie classe les pathologies en 3 syndromes :

Syndrome postural

  • Étirement prolongé des structures saines en d’amplitude des mouvements.

  • Tension normale, mais prolongée.

  • Tension anormale sur des tissus sains.

  • Arrive fréquemment ≤ 30 ans.

  • Hommes=Femmes.

  • Douleur intermittente.

  • Douleur  locale reproduite en position statique et prolongée.

  • Douleur qui n’est jamais provoquée par le mouvement.

​​

  • Aucune irradiation de la douleur. 

  • Absence de déformation.

  • Aucune perte de mobilité.

  • Arrive souvent lors de mauvaises postures assise ou debout.

Syndrome de dysfonction

  • Raideur.

  • Perte de mobilité.

  • Étirement des structures raccourcies.

  • Douleur en fin d’amplitude des mouvements et jamais  au cours du mouvement.
     

  • Déformation mécanique des tissus mous affectés par le raccourcissement, contracture et fibrose.

  • Douleur reproduite par le sur étirement des tissus rétractés.

  • Fréquemment ˃30 ans.

  • Hommes = Femmes

  • La répétition des mouvements n’influencent pas la douleur.


 

Syndrome de dérangement 

  • Déplacement du noyau à l’intérieur du disque.

  • Modification de la position normale causant des tensions sur des structures à l’intérieur du disque et autour du disque.

  • Obstruction du mouvement.

  • Douleur à la colonne  et peut avoir une irradiation de la douleur par exemple dans la jambe ou le bras.

  • Signes neurologiques (picotements, engourdissements, diminution de la sensibilité tactile et diminution de la force).

  • Souvent reproduit par un mouvement brusque ou un traumatisme.

  • Présence de déformation.

  • Fréquemment entre 25 à 55 ans.

  • Hommes ˃ Femmes.

  • Mauvaises postures.

  • Limite la fonction (tâches quotidiennes, travail, loisirs…).

  • Les symptômes incluant la douleur peuvent  être soulagés ou détériorés par l’exécution de certains mouvements ou la prise de certaines positions.

COMMENT ÇA SE PASSE?

Traitement de physiothérapie

selon la méthode McKenzie

Une fois l’évaluation terminée,  le physiothérapeute utilisant l’approche McKenzie établi son plan de traitement en fonction du syndrome noté.

Le traitement peut impliquer des étirements, des  corrections posturales et des  mouvements répétés  ou  des postures maintenues. Le but de la méthode McKenzie est de réduire la douleur et de centraliser la douleur.

L’approche McKenzie a pour avantage de procurer de l’autonomie au client par son auto-traitement par le choix d’une direction de mouvements répétés ou  d’une posture soutenue comme exercice qui centralise les symptômes.

Traitement du syndrome postural :

  • Correction de la posture assise, debout et couchée.

 

Traitement du syndrome de dysfonction :

  • Étirement.

  • Récupération de l’extension ou la perte de flexion.

  • Correction d’un shift latéral.

Traitement du syndrome de dérangement :

  • Diminution du dérangement.

  • Centralisation de la douleur par la répétition d’un mouvement ou tenir une position.

  • Optimiser la fonction.

  • Prévenir les récidives.

Pour plus d’informations ou pour prendre un rendez-vous, communiquez avec nous au 450 431-4112 OU info@physiodemartigny.com

Il nous fera plaisir de répondre à vos questions.